Dois-je supprimer l’alcool pour perdre de la graisse ?

Lorsque les gens demandent  » l’alcool fait-il grossir ?  » ou  » dois-je arrêter de boire pour perdre du poids ? « , la réponse est complexe, mais peut être résumée par :

Non, vous n’avez pas à vous débarrasser de l’alcool pour perdre du poids, mais si vous supprimez l’alcool, cela pourrait vous aider.

 

Alcool et perte de poids : c’est compliqué

 

Débutons par le premier point ici. D’un point de vue métabolique, l’alcool et votre corps ont une relation bizarre. De nombreuses études ont montré que les gens peuvent consommer des quantités légères à modérées d’alcool et ne pas nécessairement prendre du poids. (La consommation modérée d’alcool est définie comme 1 verre par jour pour les femmes et pas plus de 2 verres par jour pour les hommes.) Cela peut être dû en partie à l’effet unique de l’alcool sur le corps. Votre corps ne peut pas stocker l’alcool et les 7 calories par gramme qu’il délivre. Donc, au lieu de cela, le corps fait passer rapidement cet alcool dans votre système. De plus, un pourcentage élevé de calories provenant de l’alcool est brûlé par votre métabolisme par un processus appelé l’effet thermique des aliments (TEF). L’effet thermique de l’alcool est d’environ 22,5 %, ce qui le place au même niveau que les protéines (qui ont un TEF de 25-30 %) et bien avant les glucides (6-8 %) et les graisses (2-3 %). Tout cela pour dire : l’alcool en soi ne fera pas nécessairement avancer ou reculer vos objectifs de perte de poids.

 

Pourquoi l’alcool pourrait vous faire grossir ?

 

Ce n’est pas parce que votre corps ne stocke pas les calories de l’alcool que vous vous en tirez à bon compte.

Lorsque votre corps traite ces calories provenant de toutes ces IPA houblonnées, ou d’un verre de vin de plus, elles prennent la place d’autres calories que vous pourriez brûler comme le double cheeseburger au bacon que vous avez mangé en rentrant du bar. Les calories de la bière prenant sa place dans la ligne métabolique, celles du hamburger deviennent une partie de vous. Le problème n’est pas forcément l’alcool lui-même. C’est ce qui peut accompagner la consommation d’alcool. Vous savez, comme des nachos. Ou deux douzaines d’ailes de poulet. On a constaté que, bien sûr, boire avant ou pendant un repas a tendance à augmenter la prise alimentaire. En outre, notez que même si votre corps ne peut pas stocker l’alcool, il peut (et stocke) les calories mélangées avec lui comme les 83 g de sucre dans une margarita glacée.

 

Donc, que devez-vous faire ?

 

Examinez la quantité que vous buvez actuellement

Pour certains, cela peut être très révélateur en soi. Vous pourriez voir que la « bière ou deux » que vous prenez « de temps en temps » est en fait « deux verres tous les soirs, plus une douzaine le week-end ». N’oubliez pas que les études mentionnées précédemment portaient sur une consommation légère à modérée, c’est-à-dire : 

  • un verre par jour pour les femmes ;
  • deux pour les hommes. 

Boire plus que cela n’est définitivement pas bon. Une consommation plus importante est associée à une prise de poids et à une augmentation du tour de taille, ainsi qu’à une mauvaise santé. La consommation excessive d’alcool est la troisième cause de décès prématuré. 

 

Faites attention à ce que vous faites d’autre quand vous buvez

Si votre cocktail occasionnel avec des amis n’est que cela, un cocktail alors la charge calorique n’est probablement pas tellement importante. Par contre dans le cas où vos boissons semblent être accompagnées d’une pizza de fin de soirée, vous pourriez avoir un problème sur les bras. Là encore, supprimer les boissons pourrait aider votre perte de graisse.

 

Votre consommation d’alcool est sous contrôle, mais vous ne perdez toujours pas de graisse

Et disons que votre boisson par jour est incontournable. Si c’est le cas, vous pourriez essayer de compenser les calories en rognant ailleurs. Par exemple, un verre de vin contient environ 120 calories. Une bière typique contient approximativement 150 calories. Supprimez 30 à 40 g de glucides ailleurs et restez attentif à tout changement. N’oubliez pas que pour éliminer les graisses, vous devez créer un déficit calorique. Cela signifie brûler plus de calories que vous n’en consommez, que ce soit en mangeant ou en buvant.

 

Recevez nos meilleures recettes et nos conseils d'experts au quotidien

Rejoignez plus de 10 000 abonnés

En soumettant le formulaire ci-dessus, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Tags:
Partagez avec nous: